Musée

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Envoyer cette page à un amiAjouter aux favoris

Ethnologie du Queyras

Voir l'image en grand

L’ethnographie des Hautes-Alpes : les collections Queyras

Les collections ethnographiques relatives aux Hautes-Alpes occupent une place centrale  au sein du Musée Muséum départemental à Gap. Elles regroupent principalement des meubles et des objets de la vie quotidienne en bois, très souvent sculptés. Elles proviennent principalement de la haute vallée du Queyras.
Le Musée Muséum départemental doit ces collections aux dons et aux achats d’amateurs éclairés. Parmi ceux-ci, retenons le legs de la famille de Préfet Vasserot, et le don du musée d’Aiguilles.  Ce fonds s’est depuis enrichi, grâce à l’acquisition d’une partie de la collection Lucien, lors de la vente publique qui s’est tenue à Mont-Dauphin en juin 1995. De nouvelles donations et d’importantes acquisitions se réalisent grâce à une veille patrimoniale organisée en réseau sur le département avec le relais des Amis du Musée Muséum départemental, des écomusées, des gestionnaires de sites, monuments et parcs. Ces apports .renforcent et complètent les contenus patrimoniaux. Un travail d’interprétation et de mise en contexte s’élargit aux pratiques, aux objets, aux formes et dispersion d’habitats, aux matériaux les plus utilisés comme la pierre, le bois, la laine, le chanvre, le lin, aux récits de la vie actuelle et tiennent compte des nouvelles pratiques de sports, de tourisme et de loisirs. Les transformations en rénovations se superposent aux usages et à la perception des paysages. en montagne où l’altitude, la pente, les conditions de climat et d’isolement façonnent encore l’esprit du territoire des Hautes-Alpes où chacun œuvre encore pour soi et pour son groupe.

Dans le Queyras, encore aujourd’hui, les femmes cardent, filent, tissent avec des quenouilles et des rouets ouvragés, cousent et réalisent de belles dentelles sur des tambours de bois richement ornées de motifs. Les hommes manient la hache, utilisent la scie, se servent de l’herminette, de la varlope, du rabot, ajustent les motifs avec le compas, entaillent avec le couteau et le canif. Ils continuent de travailler et d’assembler le bois du mélèze ou du pin cembro pour fabriquer, tourner, graver des dressoirs à vaisselle, des coffres, des armoires, des lit-clos, des berceaux. Une multitude de boîtes, coffrets, étuis, salières, plumiers, pupitres, salières sont tirés des bois locaux. Chacun y appose sa marque, une date, une maxime. Ces objets d’amour et de famille sont remarquables et perdurent.

Les meubles et les objets de la vie quotidienne en Queyras, sont les témoignages d’une société particulière avec l’association homme-espace-animal organisée de manière collective pour répondre à la nécessaire pluriactivité en milieu agro-pastoral alpin. Ces conditions de vie ont perduré jusqu’au début du XX ème siècle où le décalage entre les citadins et le mode de vie des gens de l’alpe a fait perdre une part de la raison d’être des solidarités et de la vie en altitude.

Le Queyras est aujourd’hui encore connu pour cet art du bois et les métiers du bois, pour le forgeage et le charronnage, la mine de cuivre de Saint-Véran, active jusqu’en 1970 et déjà exploitée au chalcolithique. Entre autres raisons, ses forêts abritaient des lynx.. Les maisons rassemblées en villages autour de l’église, du temple, de la croix, de l’école, du four, de la fruitière et de la fontaine montrent une même unité et s’organisent avec le logis-étable avec la cohabitation au sein de l’habitat des familles et des animaux et la grange. Aux abords, les potagers, les prairies d’alpage et le bois. Au loin le Mont Viso. Aujourd’hui, le Parc Régional du Queyras et le village permanent le plus haut d’Europe, Saint-Véran (2040 mètres) en sont les repères géographiques. L’histoire raconte que les coqs y picorent les étoiles.

Le site du conseil général

Musée Muséum départemental
6 avenue Maréchal Foch
05000 GAP     Tél. : 04 92 51 01 58