Musée

Diminuer la taille de la police (large).La taille de police sélectionnée correspond à la taille la plus grande possible.Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisationImprimer ce document.Envoyer cette page à un amiAjouter aux favoris

CRESPIN Michel

Michel Crespin naît en avril 1955 à Gap. 

Après une enfance et une adolescence vécues à St Bonnet en Champsaur, il quitte la vallée pour deux années aux Arts-Déco de Nice, puis fait le pari de se lancer dans la Bande-Dessinée…et pour cela regagne ses montagnes : pari gagné, il travaillera à raconter des « histoires dessinées » jusqu’à sa mort, en février 2001.

… Grand marcheur en sandales, amoureux de la montagne qu’il parcourt en dehors des sentiers battus, il s’inspire de ce qu’il voit , revisitant à l’aquarelle les lieux qu’il fréquente depuis l’enfance, et piochant dans son entourage les personnages qu’il dote de destins épiques…
Il gardera toute sa vie le goût de la solitude et de l’espace nécessaires à sa création, et le besoin de s’imprégner sans cesse des paysages qui l’ont construit.
Dans le Champsaur, avec la troupe de théâtre Pierre Folle, il s’engage avec sa famille et ses amis dans l’aventure des créations partagées. Il « fait l’acteur », les décors et les affiches … avec humour et humilité.
Il laisse en héritage à ses enfants et à ceux qui l’ont connu, outre son œuvre graphique, ses valeurs humanistes et de sensibilité au monde, ainsi que le refus de toute compromission, fils conducteurs de son existence.

Publié dans les pages du magazine « Métal Hurlant », Michel Crespin sort son premier album de BD en 1979 aux Humanoïdes Associés : « Marseil », premier de la série Armalite 16 , qui comporte quatre albums chez le même éditeur.
Plantés dans le décor des montagnes des Hautes-Alpes, ces albums racontent la résistance d’un groupe de jeunes montagnards contre l’envahisseur totalitaire.

Chez le même éditeur suit « Attentes » , recueil d’ histoires brèves où il met en scène les dérives d’un monde moderne, prédateur et pragmatique, qui met l’homme et la nature en péril.

A partir de 1991, Michel Crespin ,qui se définissait comme un « raconteur d’histoires dessinées » explore le moyen-Age avec « Troubadour », série en trois « brins », publiés chez Vent d’Ouest : Là encore apparaissent ses thèmes de prédilection : sur fond de lutte fratricide, c’est le passage d’un monde ancien où la nature délivrait ses secrets aux hommes attentifs, à un nouvel ordre sourd et brutal, obsédé par le pouvoir temporel.
Et là encore, le décor des aventures est tout proche, puisque le château où se noue et se dénoue le drame est le château de St Firmin en Valgaudemar …

Chez Vent d’Ouest toujours, et pour la première fois avec un scénariste, Karel Dhoyen, il publie le premier tome de « Faust - Le remords de Dieu », puis chez Casterman « Faust - L’étudiant » second tome de la série.

Publié au japon chez Kodansha, le manga « Elie » paraîtra en France chez Casterman en 1996 :
Album en noir et blanc où la nature est plus bavarde que les hommes, « Elie » puise son inspiration dans l’enfance : observateur quotidien de ses propres enfants dans leur hameau du Champsaur, Michel Crespin dessine l’enfance des rêves et des chagrins, mêlée aux souvenirs qui lui sont propres : ici, la solitude, terreau de croissance pour la sensibilité, exalte la familiarité avec les rochers et l’eau, la neige et la lumière ; « Elie » rend hommage à la nature et aux être aimés, et évoque les premiers déchirements de l’enfance face au monde des adultes.

En parallèle, Michel illustre des textes de « Je Bouquine » et des livres pour enfants d’Eric Boisset
chez Magnard. Il travaille aussi pour un grand nombre d’ouvrages collectifs contre le nucléaire, pour Greenpeace, pour Amnesty International, pour l’aide aux Taulards, pour les innus, pour les enfants des cités, sans oublier la défense de ses montagne et de sa région.
Il reçoit des prix aux festivals d’Angoulême, d’Audincourt, de Saint-Malo, de Pertuis et de Blois, où des expositions lui sont consacrées.

Il laisse inachevée l’œuvre sur laquelle il travaillait, « Ruisseau de sable », avec la scénariste de BD, journaliste et amie : Laurence Harlé.
Pour ce projet signé chez les éditions Dargaud, et toujours dans ce souci de s’imprégner de la lumière et des paysages où se situerait l’aventure, il avait, avec sa scénariste et sa compagne, fait un voyage aux Etats-Unis sur la piste des rares Cheyennes réchappés du massacre de Sand Creek, Colorado.
En février 2001, Michel était également en résidence d’artiste à la Motte du Caire, pour le projet
« Les pierres qui parlent ».

… Son œuvre très personnelle a été saluée de façon unanime par la profession :
hommage à l’artiste de grand talent, solitaire et sans concession, loin des modes et des « airs du temps », mais aussi à l’homme sensible et doux, à « l’humilité orgueilleuse », convaincu que la fréquentation joyeuse et libre de la nature est le plus sûr moyen d’éveiller l’homme à la Beauté.

 

 

BIBLIOGRAPHIE

Principaux titres - Albums de bande-dessinée :

Aux Humanoïdes Associés : Marseil - 1979
Armalite 16 - 1980
Lune Blanche - 1981
Attentes - 1982
Dorianne - 1985
Les Infernets - 1987

Aux Editions Vents d’Ouest : Troubadour - Premier brin - 1991
Troubadour - Second brin - 1992
Troubadour - Troisième brin - 1993
Faust - Le remords de Dieu - 1995

Aux Editions Casterman : Faust - l’Etudiant - 1998
Elie - 1996

Principaux titres - Livres illustrés :

Arkandias (3 tomes) - Editions Magnard (1996-1998)
Nicos Tratos - Editions Magnard (1999)
Evangile de Marc - Editions Les Deux Coqs d’Or (1995)

Ouvrages collectifs :

Zodiaques - 1983
Le désert est plus beau que tout - 1987
Au secours - 1994
Tutti Frutti - 1995
Sixty Blocs - 1996
Paroles de taulards - 1999
Innuat- en quête de mémoires - 2000

Et de nombreuse illustrations pour divers ouvrages à diffusion locale, dont :

- “A la recherche des noms du Champsaur-Valgaudemar” avec Gabriel Carnévalé ;
- un court texte inédit de Pierre Magnan ;
- des romans d’auteurs Haut-Alpin ;
- des affiches de manifestations culturelles locales, théâtre et BD entre autres ...

 

Exposition réalisée en partenariat avec :
"Association Michel Crespin, auteur de BD" - "Associatioon Alpes en Bulles" - "Association Farenheit 451".

Le site du conseil général

Musée Muséum départemental
6 avenue Maréchal Foch
05000 GAP     Tél. : 04 92 51 01 58